Tracts Lycées généraux et technologiques

 E3C : la CGT exige toujours l’abandon !

 

Le passage des E3C1 en début d’année a confirmé les craintes exprimées par la CGT Éduc’action et les personnels : sujets inadaptés, organisation inique pour les élèves, surcharge de travail pour les personnels…
Avec plus d’un mois de contestation et de grève des élèves et des personnels entraînant des perturbations dans des centaines d’établissements, la communauté éducative a montré son opposition aux E3C. La seule réponse du ministre a été autoritaire et sécuritaire : zéro collectif, intimidations, interventions des forces de l’ordre, gardes à vue d’élèves, menaces de sanction contre les personnels.

La CGT Éduc’action exige l’abandon de toute sanction.
Suite à la fermeture des lycées à partir du 14 mars, le ministère exige que les lycées n’ayant pas pu organiser les E3C1 le fassent durant la prochaine année scolaire. C’est inacceptable. La CGT Éduc’action continue d’exiger l’abandon de cette première session !

La CGT Éduc’action s’est toujours opposée à la réforme Blanquer mettant en place un contrôle continu pour 40% du baccalauréat. Il ne s’agit pas d’une opposition de principe, mais nous analysions, dès le début, que le contrôle continu est un vecteur d’accroissement des inégalités scolaires :
- il pousse les établissements à « ajuster » leurs évaluations pour correspondre aux objectifs de résultats plus qu’à des objectifs pédagogiques ;
- il produit un effet de suspicion sur les établissements qui accueillent les publics les plus fragiles conduisant à dévaloriser ces établissements et leurs élèves.

Le contrôle continu, dans le contexte du lycée tel qu’il est pensé, produit donc des « baccalauréats « maison » réels ou supposés qui dévalorisent le baccalauréat. Cette année, le ministère a fait le choix de transformer les épreuves finales du baccalauréat en contrôle continu dans le contexte du confinement lié au Covid 19. Cette expérimentation grandeur nature a fait la démonstration des problèmes
posés par le contrôle continu. Les E3C, sont une forme de contrôle continu avec les mêmes dérives.

Alors que des élèves n’ont pas passé les E3C1 et que les E3C2 ont dû être annulées du fait du confinement, la CGT Éduc’action demande la suppression des E3C pour la session 2021 et leur transformation en épreuves terminales nationales.
La CGT Éduc’action continue d’exiger l’abandon de la réforme Blanquer du lycée et le retour à un baccalauréat national sous formes d’épreuves terminales.

E3C